PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 attention douleur

Aller en bas 
AuteurMessage
gynnie2003
Admin
avatar

Nombre de messages : 888
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: attention douleur   Jeu 12 Jan - 19:42

TROUBLES DU COMPORTEMENT ET AUTISME : LE BON SENS ET LA CLINIQUE AVANT TOUT !

Chez une personne autiste , tout comportement inapproprié , impose toujours et avant tout , la recherche de causes médicales et physiologiques .Il est important que nous apprenions à dépister les signes de la douleur ; si discrets ou déconcertants soient-ils , et tout aussi fondamental d'apprendre aux enfants ( et aux adultes) à exprimer qu'ils ont mal ... et où ils ont mal. Parmi les causes d'inconfort , les troubles digestifs sont souvent signalés par les familles , ... et pas très souvent pris réellement en considération ; il s'agit en effet d'anomalies peu spécifiques : volume excessif des selles , fréquence inhabituelle ( plusieurs fois dans la journée, ou au contraire espacées , aspect des selles ( parfois liquides ou dures , mais parfois aussi d'allure tout a fait normale ). Le long temps passé aux toilettes , la fréquence des passages ( parfois non "productifs" ) sont aussi souvent mentionnés . Les parents en ont pris l'habitude et les traitements sont occasionnels : antidiarrhéiques devant des selles liquides ou lavement , laxatifs doux lorsqu'une vraie constipation ( selles rares et peu fréquentes ) s'installe . Les médecins aussi s'y sont habitués ... et lorsqu'un trouble de comportement apparait , personne ne considère cette symptomatologie comme potentiellement responsable d'un syndrome douloureux que l'enfant ou l'adulte ne sait ni exprimer ni localiser .

Or un megarectum , un megacolon sont des causes de ténesmes , d'épreintes et de faux besoins : ces signes cliniques séméiologiques de base sont décrits ,lorsqu'ils surviennent ,par les patients non autistes capables de nous l'expliquer , comme très douloureux , insupportables ( un ténesme est une contraction soudaine , prolongée et intense du sphinctère anal, que ne calme aucun anti spasmodique usuel , et qui laisse les patients épuisés !)

Un article de "Pediatric" ( Afzal et al. :" constipation with acquired megarectum in children with autism" , http://pediatrics.aapublications.org/cgi/content/full/112/4/939 ) étudie dans différentes cohortes d'enfants autistes ces données , recense les signes d'appels . Les radiographies (un simple ASP : abdomen sans préparation suffit), reproduites dans cet article ,à titre d'exemple , montrent le volume fécal(impressionnant) intra intestinal chez 3 enfants . Les auteurs de l'article soulignent qu'une histoire patente de constipation ( selon la définition usuelle de la constipation) n'est pas corrélée avec le degré d'impaction fécale , et que les signes sont finalement le plus souvent des douleurs abdominales (à condition que l'enfant puisse les exprimer clairement ...) , des troubles d'attitude et positionnels ( le patient se plie en avant , marche d'une façon qui ne lui est pas habituelle...) et ... de graves troubles de comportement !

A mon sens ,les comportements inappropriés doivent systématiquement attirés l'attention sur la sphère digestive : notamment lorsqu'ils surviennent brutalement , chez un enfant à peu près calme jusque là , à des horaires un peu particuliers ( le matin au lever , après les repas ). Il peut s'agir de pleurs soudains , d'auto et d'hétérogression , particulièrement violentes voire dangereuses ( frapper de tête, morsures ) , calmés par la marche ,, l'activité physique , et qui laisse l'enfant fatigué et anxieux .

La prise en charge "intuitive " des familles ( laxatifs doux , donnés sporadiquement , à des doses variables ) seront plus ou moins efficaces ...temporairement , jusqu'à la prochaine crise .

L'examen clinique est trompeur : chacun craint lors de l'examen digestif, l'appendicite , l'occlusion ...mais la palpation abdominale (sur un enfant peu compliant ...et c'est peu dire !) ne relève qu'un ventre un peu tendu mais souple , sans défense , sans signes d'appendicite . La biologie élimine une infection urinaire , mais retrouve parfois une petite hyperleucocytose avec polynucléose très modérée ... que le clinicien peut légitimement négliger la considérant comme sub-normale , d'autant que la Proteine C réactive est normale.

L'ASP , l'échographie abdominale voire le scanner ( sous anesthésie générale s'il le faut : il faut éliminer l'urgence chirurgicale ) sont "décevants" pour le chirurgien et le gastroentérologue : stase stercorale importante ,rectum et sigmoïde très dilatés , mega colon ...une petite lame d'épanchement peu significative peut y être associée . Tout cela étant signalé "pour mémoire " , car effectivement "d'emblée et en soi" peu préoccupants : cela ne sera pas retenu comme la cause des problèmes de l'enfant .

Et d'ailleurs si on cherche une constipation .. elle n'est pas patente : "cet enfant va quasiment tous les jours à la selle , ses selles sont d'ailleurs volumineuses : il n'est donc pas constipé , il n'y a pas lieu de lui administrer un traitement laxatif de façon régulière !" ce n'est pas vraiment en fait un problème de constipation mais un problème de "non vidage " complète du colon et du rectum ... les laxatifs ( doux , osmotiques ) doivent être utilisés , sous surveillance médicale et les doses adaptés au quotidien de l'enfant ... et lorsqu'on le fait SUFFISAMMENT , l'amélioration comportementale survient . En sachant qu'une récidive est toujours possible : boissons insuffisante , deshydratation par la chaleur ou l'exercice physique , erreurs diététiques ....et qu'il faudra donc depister rapidement avant le dérapage comportemental .

Bien sûr les autres causes médicales ne doivent pas être négligées , leur recherche s'impose , mais le megarectum ne doit pas être banalisé . Et rappelons qu'aucun neuroleptique n'a jamais aidé à l'élimination d'aucun fécalome , ni jamais calmé des spasmes intestinaux ( ils apaisent le patient , mais la douleur est toujours là !)

Donc avant d'en venir à des arguments étiologiques purement psychogènes ( l'encoprésie est banale chez l'autiste et traduit une mauvaise relation mère -enfant , une réaction de protestation face aux exigences maternelles ... ! réflexions purement théoriques , non contributives , gratuites ...et qui n'empêchent pas la vraie souffrance physique de l'enfant ou de l'adulte ) ... une simple radiographie abdominale (ASP) , peut nous aider à éclaircir la situation et un traitement simple , bien conduit en sera , si le diagnostic est retenu , la conséquence .

Pour conclure ce texte , qui résume simplement , à la fois ma petite expérience personnelle et celle d'autres confrères , je voudrais finir sur un souhait : ne plus jamais entendre la phrase suivante : ..." madame , habituez vous aux troubles de comportement de votre enfant ! vous savez , il est autiste !"

Les troubles de comportements ne font pas partie de la triade autistique . Il faut le dire , le redire et le répéter !

Annie.
http://64.233.183.104/search?q=cache:LhNAV9mU_oQJ:membres.lycos.fr/meuseautisme/article.php3%3Fid_article%3D59+autisme+douleur&hl=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autisme-oise.conceptbb.com
 
attention douleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention à l'abus d'hormones
» Attention : changement de lieu pour la réunion du 27 aout !!!
» La douleur
» Douleur dans l'oeil !
» Attention travaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L autisme au quotidien :: comportement :: la douleur-
Sauter vers: